Tout savoir pour choisir son vin rosé

Le nombre de bouteilles de rosé a explosé ces dernières années dans les rayons des supermarchés ou chez les cavistes ! Comment s’y retrouver, voici quelques conseils d’expert…

Sa couleur

Alors clair ou foncé ? La couleur n’est pas un gage de qualité a priori. En revanche, elle donne des indices sur la méthode de fabrication et la provenance. Un vin couleur groseille, pomelo ou mandarine signifie que c’est un rosé de saignée. Il vient en général de régions plus froides type Loire. Les vins plus clairs, de couleur pêche ou melon sont des vins de régions du Sud.

Son origine

Appellation d’Origine Protégée (AOP) ou  Indication Géographique Protégée (IGP). Dans la hiérarchie des signes de qualité, l’AOP est une marque plus prestigieuse, qui oblige les vignerons à respecter un cahier des charges très strict. Ce sigle est donc un gage de qualité. L’IGP laisse aussi espérer une bonne dégustation.

La Provence en tête

Les vins de Provence ont une origine très ancienne, et le rosé est la grande spécialité de la région. Les vins rosés, comme le Coteaux d’Aix, le Bandol, le Cassis, ou le Côtes de Provence, ont donc une longue histoire derrière eux, comparés aux rosés du Languedoc, du Bordelais…

Côté fabrication

Les cépages qui servent à l’élaboration des vins rosés sont très nombreux et ne sont pas spécifiques de ce type de vinification puisqu’ils servent aussi à la production de vins rouges. Selon les régions, on peut citer le merlot, le pinot noir, le cabernet franc, le gamay, le grenache noir, la syrah, le mourvèdre… Son élaboration demande un savoir-faire spécifique, afin de trouver l’équilibre parfait entre couleur et rondeur. Technique d’élaboration utilisée (macération, pressurage ou saignée), niveau de maturation du raisin ou encore température de récolte sont autant de variables à maitriser.

Bib ou bouteille

Le vin rosé se conserve très bien en bib, de plus c’est pratique si on veut le mettre au frigo. Après, bouteille ou magnum, tout dépend le nombre de convives !

Merci à Olivier Dauga expert et « faiseur de vin » : il aide et conseille de grandes maisons, des viticulteurs, à cultiver la vigne et assembler le vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *